Les troubles de dys

Lecture dyslexie : comment apprendre à lire à un enfant dyslexique ?

lecture dyslexie
Écrit par Alexandra Renaud

Salut, c’est Alex ! Aujourd’hui, j’aimerais qu’on parle d’un sujet plutôt « mal abordé » sur la toile : la lecture dyslexie. En d’autres termes, comment apprendre à un enfant dyslexique à bien lire et rapidement. Pour être véridique, ma fille Ilana souffre de ce problème et laissez-moi vous dire que trouver la bonne méthode n’a pas été facile.

Bien que de nombreux sites parlent déjà de l’apprentissage de la lecture pour dyslexique, j’aimerais vous donner mon expérience que je n’ai vue nulle part ailleurs. Mais avant, voici comment nous allons procéder : d’abord, j’aimerai qu’on voie comment ce trouble du langage se manifeste chez l’enfant. Ensuite, qu’on présente les deux méthodes d’apprentissage classique disponibles actuellement.

Ensuite, je vous parlerai de mon expérience avec et ma fille et comment j’ai réussi à lui apprendre la lecture dyslexie. En bonus, je vous donnerai quelques conseils pour booster les résultats et accélérer la progression. Ceci, en plus de ce qu’il ne faut pas faire pendant l’apprentissage.

Lecture dyslexie : comprendre ce qui se passe chez un enfant dyslexique

Vous le savez certainement, la dyslexie est considérée comme un trouble d’apprentissage du langage écrit. Dans la plupart des cas, les enfants atteints de ces troubles présentent des difficultés plus ou moins grandes à distinguer les lettres, les syllabes ou encore les mots entiers.

Avec la dysphasie, la dyspraxie, la dyscalculie, la dysorthographie, ou encore la dysgraphie, elle forme les troubles spécifiques à l’apprentissage : encore appelé troubles dys. Bien qu’aucune cause officielle ne soit donnée, ce « dysfonctionnement » est cité comme lié à des troubles neurosensorielles par de nombreux experts.

Pour comprendre ce qui se passe dans la tête de votre enfant pour mieux l’inculquer la lecture dyslexie ; sachez que la lecture est le résultat de deux séquences ou compétences : l’identification des mots et leur compréhension. En effet, avant de lire un mot, notre cerveau l’identifie d’abord comme entité distincte des autres. Ensuite, il essaie de la comprendre en l’associant à un son.

Chez les enfants dyslexiques, le problème le plus courant pendant la lecture pour dys se situe au niveau de l’identification des mots. Ici, on parle de dyslexie phonologique ! Les deux autres étant la dyslexie de surface (difficulté de reconnaître le mot dans sa globalité) et la dyslexie mixte (association du type phonologique et de surface).

Remarque : Le but de cet article, n’est pas de traiter ce sujet en profondeur ! Si vous avez d’autres préoccupations comme : comment diagnostiquer cette maladie, son impact sur la vie de l’enfant, etc. Je vous propose de nombreux sujets dans une catégorie dédiée aux troubles dys.

Lecture dyslexie : quelles sont les méthodes proposées en enseignement ?

Une chose est sûre, tout le monde a droit à l’éducation, et même les enfants atteints des troubles dys ! C’est pourquoi, de nombreux chercheurs orthophonistes continuent de travailler pour améliorer la gestion de ce déficit. C’est pourquoi, des nouvelles solutions sont proposées constamment pour améliorer le suivi de ces personnes. En France et dans la plupart des pays d’Europe, deux méthodes sont les plus utilisées : la méthode syllabique et la méthode globale.

Apprendre la lecture dys par la méthode syllabique

La méthode syllabique est l’ancienne technique d’initiation à la lecture. Généralement, c’est celle qu’on qualifie de « b.a. – > ba ». Elle consiste à identifier chaque lettre d’un mot, les combiner ensemble afin de former des syllabes prononçables, puis lire le mot. Je rappelle que cette technique s’applique aussi pour les personnes non dys et est même la plus rependue.

Aider un enfant dyslexique avec la méthode globale

Quant à la méthode globale, elle est nouvelle et ne tient pas compte des syllabes. En effet, les enfants doivent simplement repérer un mot et le lire. En gros, c’est une méthode alternative à la précédente qui a sa place quand l’enfant a du mal à lire les syllabes. Comme avantage principal, la lecture dyslexie par la méthode globale permet de lire tout type de mot, même les plus compliqués (oignon…).

Mon histoire, comment j’ai appris à lire à mon enfant dyslexique ?

lecture pour dyslexie

La lecture pour dyslexique n’est pas chose facile ! Je peux le témoigner, car j’ai vraiment galéré avec ma fille Ilana. Cependant, ce que vous devez savoir est que j’ai fini par trouver la méthode qui lui allait. Ceci, pour vous demander de ne pas désespérer et continuer vos efforts.

Avant de commencer, sachez que chaque cas de dyslexie peut être spécial, ce qui empêche de trouver une méthode d’apprentissage fixe. Pour ma part, j’ai presque tout essayé ! Frais de scolarité, consultation d’orthophoniste, etc.

Cependant, on me répétait toujours que ma fille ne faisait pas de réels progrès, ce qui me rendait de plus en plus « furieuse ». Pour la petite histoire, j’ai décidé de faire le mixte entre des deux méthodes précédentes. En d’autres termes, j’ai essayé de faire un mélange de ces deux méthodes pour voir le résultat.

J’avoue que le début était plutôt prometteur ! Mais, ma fille éprouvait les mêmes difficultés à lire du fait de sa dyslexie. Un soir, pendant le confinement, j’ai décidé de chercher ailleurs (sur internet). C’est là que je suis tombé sur un site d’apprentissage à la lecture dyslexie : la planète des alphas.

Mon expérience avec l’avancée de ma fille dys

Pour un enfant qui est dysphasique comme Ilana cela fût compliqué, car l’enfant est basé essentiellement sur l’image. Or, la planète des alphas apprend à former la lettre à l’écrit et c’est là justement que ça coince. Par exemple, chez les alphas, la lettre « R » se prononce « RRRrrobinet ». Donc à chaque fois qu’Ilana voyez la lettre « R » elle prononçait « robinet » et non le son de la lettre RRRrrrrr avec la gorge.

La méthode des alphas peut donc amener à la confusion ! C’est là qu’on se rend compte à quel point il est important de ne pas induire l’enfant en erreur en déformant la forme de la lettre. Surtout pendant la lecture dyslexie.

C’est pour ça que j’ai décidé de passer par une autre méthode, je suis passé par les conseils de ma maman. Elle m’a expliqué qu’il existait un livre qui s’appelle Colette et Rémi. Peut-être vous le connaissez déjà. Sinon, vous pouvez l’obtenir sur Amazon via ce lien.

Quand je l’ai ouvert pour la première fois, j’ai découvert que tout est écrit en détacher. Du style « mi-ma-mo-mu » et que les voyelles étaient de couleurs différentes des consonnes. Ce qui me semblait assez important pour la différenciation par l’enfant.

Après la découverte de cette nouvelle méthode d’apprentissage, je suis allé voir l’orthophoniste en lui disant qu’Ilana bloquait avec les alphas. Qu’elle se figeait sur l’image et non sur le son de la lettre. Je lui ai donc expliqué ma méthode avec Colette et Rémi pour la lecture dyslexie. Elle m’a donc proposé ces deux fiches avec les voyelles et les consonnes qu’il fallait associer à la méthode.

Je vous laisse télécharger les fiches ici : Fiche 1 et Fiche 2.

Sur ces fiches, nous pouvons nettement distinguer la forme de la bouche, la lettre clairement écrite et imaginer le son de celle-ci par exemple avec F, c’est le son FFffff du vent ! Cela veut dire que c’est une lettre qui souffle.

J’ai donc téléchargé les deux fiches, puis je les ai imprimés avant de les découper en carré pour les séparer. Au début, j’ai commencé par lui apprendre le son de chacune des lettres. Ensuite, je lui demandais de me rassembler deux lettres en lui imitant le son. Par exemple « miii-mooo-muuu-maaa » pour aller plus loin dans cette méthode, le M se prononce « mum » comme une vache.

Une fois que cela était intégré par cœur, nous avons commencé à alterner les lettres par exemple if-of-uf-af…. Et une fois que tout ça fût appris avec le son nous avons pu commencer le livre Colette et Rémi : ce qui s’est plutôt bien passé.

En bonus, Lecture dyslexie : quelques conseils pour avoir les meilleurs résultats

Avoir la bonne méthode pour apprendre à lire à un enfant dys, c’est bien ! Cependant, si vous souhaitez améliorer et accélérer les résultats, il est important d’utiliser les bonnes astuces. Parmi elles, voici celles qui m’ont permis d’apprendre la lecture dyslexie à ma fille Ilana.

01 – Aménager le bon environnement pour les études

Tout le monde aime travailler là où il se sent à l’aise ! Pour la rééducation de votre enfant à la lecture, c’est pareil. En effet, les personnes dyslexiques ont également des préférences. Pour un enfant, pensez à rendre la salle d’étude attrayante. Par exemple, en y ajoutant des belles chaises, une belle table, etc.

Pour ceux qui ne le savent, la chose la plus importante pour apprendre la lecture à un dys est qu’il soit à l’aise. En d’autres termes, que ce soit à la maison ou à l’école, il doit se sentir en sécurité. Comme astuce, laissez-le faire un peu ce qui lui plaît.

Lorsque j’ai voulu apprendre la lecture dyslexie à ma fille, elle avait certaines préférences. Par exemple, elle aimait que nous soyons seules (sans son frère). Je cédais facilement à ce caprice, ce qui lui a permis d’aimer nos moments ensemble. Que vous soyez enseignant spécialisé ou parent, n’hésitez pas à demander à l’élève ce qui lui faut pour être à l’aise.

02 – Optimiser le texte pour le rendre plus facile à lire

La lecture pour enfant dyslexique ne doit pas être abordée de la même manière que pour les autres. En effet, vous devez comprendre que le malade à des problèmes qui l’empêchent d’être sur la même longueur d’onde. Pour cela, en plus d’adapter son environnement à la lecture dyslexie, vous devez adapter son texte.

Par exemple,

  • Lui proposer de lire seulement sur des sujets qui le passionnent ;
  • Eviter les polices avec des lettres qui se ressemblent (Times New Roman) ; et opter pour celles qui différencient bien les lettres (Comics Sans Ms, Century Gothic…) ;
  • Utiliser des textes avec une police grande, des larges interlignes, etc. ;

Remarque : Attention ! Je ne vous demande pas de créer des textes de lecture vous-même. Sur internet, il existe de nombreux livres et applications optimisés pour les dyslexiques.

03 – Adopter la bonne attitude face à l’enfant pendant la lecture dyslexie

Pour finir, la façon de traiter un enfant dyslexique pendant la lecture ne doit pas être la même qu’avec les autres. C’est pourquoi, il est important que le suivi de l’enfant soit fait par un professionnel. Cependant, si vous souhaitez gérer les révisions vous-même, voici ce qu’il faut faire et ceux à éviter.

Ce qu’il faut faire pour la lecture dyslexie

  • Respecter les choix de l’enfant: par exemple, s’il ne souhaite pas lire à haute voix, être seul avec vous… Vous devez respecter ses préférences.
  • Encouragez le pendant la lecture : ne le laissez pas buter sur un mot pendant longtemps ! Si vous observez que l’enfant à des difficultés, assistez-le en prononçant le mot à sa place pour qu’il puisse continuer.

Remarque : pour résumer cette partie, je vous dirais simplement de faire des compromis pour les enfants dyslexiques en adaptant la séance en fonction de leurs envies.

Ce que vous devez absolument éviter

  • Dénigrer l’apprenant en public ou l’exposer aux railleries des autres: contrairement à ce que vous pouvez croire, cela ne va pas l’aider à faire plus d’efforts, mais plutôt à se replier sur lui-même et abandonner.
  • Le forcer à lire plus vite ou plus fort: pendant la lecture dyslexie, laissez l’enfant prendre son temps et utiliser le ton de voix qu’il souhaite. Généralement, il ne voudrait pas lire à haute voix.
  • Voici le film la planète des Alphas je vous laisse regarder comment cela ce présent.

Laisser un commentaire