Difficultés d’une maman solo

Comment faire un bébé seule quand on est mère célibataire ?

faire un bébé seule
Écrit par Alexandra Renaud

C’est une évolution de la société! De plus en plus de femmes décident de faire un bébé seule.Les progrès en médecine ont permis de mettre au point plusieurs techniques pour tomber enceinte sans avoir de conjoint :

Mais en France, ces traitements leur sont interdits ! Alors comment faire un bébé seule quand on est maman célibataire ?C’est la question à laquelle Allomamansolo répond maintenant.

faire un bébé seule et PMA : que dit la loi en Europe ?

En Belgique, en Croatie, au Danemark, en Espagne, en Finlande, en Hollande, au Luxembourg, au Portugal et en Suède. La PMA est autorisée pour toutes les femmes.

Mais en France, pour le moment, elle est réservée uniquement aux seuls couples hétérosexuels
Que vous soyez mariéepacsée ou en concubinage, la future maman ne doit pas, non plus, avoir plus de 43 ans pour profiter des traitements dans l’Hexagone.

En revanche, la législation espagnole est beaucoup plus souple, puisque toute femme de plus de 18 ans peut recourir aux techniques de fécondation. Quelque soit son état civil et son orientation sexuelle.
Néanmoins, les choses semblent prendre une autre tournure dans notre pays. Puisque le Sénat et l’Assemblée Nationale doivent se prononcer sur de nouvelles lois, plus proches de celles de nos voisins.
Si la législation française évolue, plusieurs solutions s’offriront aux femmes seules désireuses de donner la vie…

Faire un bébé seule l’insémination artificielle pour devenir maman

Pour vous aider dans votre projet pour faire un bébé seule, votre gynécologue pourra vous conseiller une insémination intra-utérine avec don de sperme (IAD). Si vous n’avez pas de problèmes de fertilité.

Cette technique est la plus “simple” des techniques de PMA. Car elle consiste à déposer le sperme d’un donneur anonyme à l’intérieur de l’utérus de la patiente.
Préalablement à l’insémination, la future maman suit un traitement de stimulation ovarienne. Pendant 12 jours pour maximiser les chances de fécondation.
Des échographies et des prises de sang permettent de contrôler la taille et le nombre de follicules. Selon les résultats, c’est le gynécologue qui décide de programmer l’insémination artificielle à l’hôpital ou en clinique.

Qu’est-ce que la FIV peut offrir aux femmes célibataires ?

En cas d’endométriose, d’insuffisance ovarienne ou d’ovaires polykystiques, les médecins vous proposeront sans doute une fécondation in vitro classique avec don de sperme.La FIV consiste également à stimuler la libération d’ovocytes par injection d’hormones et à contrôler leur nombre et leur tailles pendant 12 jours.

Mais la différence avec l’IAD, c’est que cette fois-ci, on ponctionne les ovocytes, au bloc opératoire et sous anesthésie, pour les féconder en laboratoire avec le sperme du donneur.Les ovocytes fécondés sont installés dans un incubateur, qui prendra des photos pour en observer le développement pendant quelques jours. Si un embryon se forme et qu’il se divise correctement alors le gynécologue vous proposera d’en transférer un ou deux. L’insémination de l’embryon est indolore et se fait sans anesthésie.

Les embryons de bonne qualité, qui n’ont pas été transférés, peuvent être “congelés” pour éventuellement les utiliser lors d’une prochaine tentative. Devenir Maman solo est faire un bébé seule donc possible grâce à la science mais la loi française ne le permet pas pour les femmes célibataires. Nous saurons d’ici quelques mois si les mentalités évoluent…

Laisser un commentaire