Actualités

Papa solo | les difficultés d’un père célibataire

pere celibataire
Écrit par allo maman solo
fb-share-icon0
5
Pin Share5

Pour ceux qui ne le savent pas, le phénomène de papa solo est de plus en plus en vogue. Des hommes qui, pour une raison ou une autre, se retrouvent avec à leurs charges un ou plusieurs enfants. Le plus souvent, il peut s’agir d’un abandon de la mère, d’un divorce légal, ou même d’un deuil… Quoi qu’il en soit, le père célibataire doit prendre ses responsabilités et mener un quotidien extraordinaire.

Et si on faisait un clin d’œil à ces hommes qui sont obligés de jouer les deux rôles de maman et papa. C’est vrai, on n’en parle pas beaucoup, mais la vie d’un papa solo peut réellement surprendre. D’où mon intérêt à vous proposer cet article sur les difficultés d’un père célibataire.

Être papa solo, c’est accepter de travailler différemment

Pour un père célibataire, élever son enfant tout seul n’est pas toujours facile. La première difficulté commence au travail. Généralement, les patrons aménagent les horaires des mamans solos pour concilier les deux vies (professionnelle et familiale).

Cependant, ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit d’un homme. Du moins, c’est ce qu’affirment la plupart des papas qui se trouvent dans cette situation.

De même, le regard au travail n’est pas très encourageant quand un père célibataire demande la permission pour récupérer son fils ou sa fille. Quant aux soirées après le « boulot », un père célibataire n’a pas le droit d’y penser, car il doit vite retourner prendre soin de l’enfant.

Être père célibataire, c’est être « stressé » par son entourage

papa solo

De même que les mères célibataires, un papa solo a énormément de choses à faire en une seule journée. Outre son travail, il doit penser à la lessive, récupérer l’enfant de l’école, l’amener à son cours de tennis… De ce fait, ils deviennent rapidement des champions de l’organisation. Mais attention, ce n’est pas le plus dur, la difficulté est qu’on ne retrouve pas beaucoup de pères célibataires dans les quartiers.

Le plus souvent, ceux-ci sont entourés d’un voisinage en couple ou des mamans solos. Comme conséquence directe, ils n’ont personne qui les comprend réellement. Ils n’ont généralement pas un être semblable à qui se confier ou encore à qui prendre des conseils. Ses parents solos mènent discrètement une vie de solitude assez intense.

En gros, ils se sentent dissociés de la société ! Contrairement à une maman solo qui reçoit beaucoup d’aide, le papa solo doit tout faire seul. Il doit non seulement prendre soin de son enfant, de la maison, mais aussi de lui-même. Lorsqu’on convoque par exemple les mamans à l’école, le père célibataire se retrouve seul au milieu des femmes. Cette sensation de différenciation n’est pas sans risque émotionnel pour celui qui la vit.

Être papa solo, c’est supporter le regard suspicieux des autres

Dans la société actuelle, de nombreuses personnes regardent de façon suspicieuse le papa solo. Contrairement aux mères célibataires qui passent inaperçues, ce n’est jamais le cas pour un père. On leur lance des critiques négatives en tous genres. Ceux-ci commencent à s’habituer à cela et cristallisent en eux la peur de mal faire. On se retrouve alors avec des êtres courageux, avec une vie difficile.

Les papas solos et le coronavirus, une épreuve difficile de plus

Outre les difficultés précédentes, un papa célibataire doit affronter tous les changements liés au coronavirus. Le plus souvent, il n’y a personne pour le relayer, pas de partenaire pour partager ses inquiétudes et personnes pour lui apporter son soutien. Pour de nombreux d’entre eux, la solitude pendant les moments de confinement les a rapprochés de leurs enfants.

Avec la fermeture des écoles, le chaos a été ressenti lorsqu’il fallait garder les enfants tout en allant au travail (pour ceux qui ne pouvaient pas exercer en télétravail). Heureusement, ils ont pu s’adapter en créant des groupes de gardiennage à tour de rôle. Bien que cette solution ne soit pas la plus fiable, encore moins la plus sûre, c’était le moyen le plus rapide pour se libérer et aller au travail.

Peut-on avoir une vie sociale heureuse en tant que père célibataire ?

Selon plusieurs pères célibataires, il est tout à fait possible d’avoir une vie épanouie en étant papa solo. Bien qu’au début cela semble inimaginable, ils finissent par s’habituer et à trouver le temps pour eux-mêmes. Généralement, cela passe par des vacances parents solos, des sorties en groupe et bien d’autres…

En France, il existe aussi des groupes de soutien aux parents solos. Selon leur principe, les parents solos (papa ou maman) se retrouvent dans un même lieu pour discuter de leurs différentes difficultés. Le plus souvent, ceux-ci en profitent pour sortir de leur routine quotidienne et se changent les idées. Il n’est pas rare que deux parents solos décident de se mettre ensemble après quelques rencontres.

fb-share-icon0
5
Pin Share5
close

Rejoignez notre newsletter

Pour vous remercier, nous vous offrons un ebook!

Laisser un commentaire

1 Commentaire